Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

L'actualité en détail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Blé: bien choisir sa variété, c'est essentiel

Les dates des semis approchent, pour vous aider dans vos choix variétales appuyez-vous sur nos préconisations. Celles-ci ont été établies sur la base des expérimentations menées par la Chambre d’Agriculture en lien avec les coopératives, négoces et instituts techniques.

Malgré une campagne particulièrement épique, les rendements obtenus cette année sont homogènes et dans la moyenne départementale avec 88q/ha pour le Nord et le Pas-de-Calais (83q/ha pour la Somme, 81 q/ha pour l’Oise et 82 q/ha pour l’Aisne). Ces derniers sont proches de la moyenne décennale voire légèrement en dessous. Il y a également moins d’écart entre les terres superficielles et les terres profondes qu’habituellement. La récolte 2018 est de très bonne qualité avec des taux de protéines assez homogènes et des PS élevés, autour de 80 avec des pointes à 84-85.


Composantes de rendements : 

  • Nombre d’épis: les peuplements sont proches de la moyenne (550 épis/m²), avec toutefois un gradient régional (+30  à 50 épis /m² pour le Nord et le Pas de Calais, la Somme et l’Oise ; et – 30 à 50 épis/m² pour l’Aisne).
  • Fertilité épis: une fertilité épi correcte avec 42  grains / épi contre 40.5 en moyenne pluriannuelle et donc au final un nombre de grains / m² dans la moyenne.
  • PMG: 42 grammes contre 45 grammes en pluriannuelle (-7 %).

 

Résultats des essais Variétés Nord, Pas de Calais, Somme et Aisne

6 Essais ont été retenus dans cette synthèse. 

 

  • Nouveautés: Les nouvelles variétés TENOR, AMBOISE et KWS EXTASE se positionnent en bonne place dans la synthèse. JOHNSON et LEANDRE se classent également très bien mais font face à une faible disponibilité de semences. D’autres variétés telles que LG ANDROID, UNIK, CONCRET ou RGT PULKO sont décevantes. Elles présentent toutes un faible PMG et la plupart sont tardives, ce qui les a particulièrement handicapées cette année. Ces variétés présentent néanmoins des qualités agronomiques ou technologiques qui les rendent intéressantes. Elles seront donc testées une seconde année afin de confirmer les résultats de cette campagne. 
     
  • Les autres variétés: Cette année RGT SACRAMENTO et CHEVIGNON confirment leur très haut niveau de performance. De nombreuses variétés, souvent tardives à petits grains, ont été fortement impactées par la fin de cycle chaud et sec: KWS DAKOTANA, BERGAMO, FRUCTIDOR ou TRIOMPH déçoivent dans les essais, mais sont plus régulières en plaine. 

 

Préconisations Variétales

A lire et à télécharger la synthèse (format pdf).
 

Semis précoces à partir du 1er octobre


Variétés confirmées :

  • BERGAMO – RAGT 2012 – BP: Variété ½ tardive légèrement en-dessous de la moyenne du regroupement cette année mais toujours régulière depuis plusieurs années. Assez sensible aux maladies (oïdium, septoriose, rouille brune), elle présente des écarts traités/non traités élevés cette année. PS et protéines sont corrects. Attention à son temps de chute de Hagberg. Cette variété s’adapte à tous les types de situation: blé sur blé, sol de craie et sol sableux. Bonne résistance au froid (8.5). Sensible au chlortoluron.
     
  • KWS DAKOTANA – KWS Momont2014 – BP: Variété½ tardive en retrait cette année en termes de productivité, souvent pénalisée par sa tardivité et sa sensibilité à la rouille brune dans le contexte 2018. Elle présente un bon profil sanitaire avec une bonne tolérance à la septoriose, à la rouille jaune ainsi qu’à la verse avec des écarts traités/non traités faibles. Son PS et sa teneur en protéines élevés ainsi que sa force boulangère correcte lui permettent d’atteindre fréquemment la classe « Premium » pour l’export. Tolérante au chlortoluron.
     
  • RGT LIBRAVO – RAGT 2016 – BPS: Variété recommandée par la meunerie ½ tardive qui réalise de bons rendements cette année. Moyennement sensible à la septoriose, attention au piétin verse, à la rouille brune et à la fusariose (note DON:4). Assez résistante à la rouille jaune. Variété résistante aux cécidomyies orange du blé. Tenue de tige moyenne. Elle présente un bon PS et une teneur en protéines correcte, ce qui lui permet d’atteindre fréquemment la classe « qualité » pour l’export. Elle semble pouvoir s’adapter aux sols sableux. Tolérante au chlortoluron.
     

Et toujours possible: 
BOREGAR – RAGT 2008 – BPS, RGT KILIMANJARO – RAGT 2014 – BPS
TRIOMPH –  Syngenta 2015 – BPS


Variétés récentes ou à confirmer:

  • SANREMO – KWS Momont 2017 – BPS: Variété ½ tardive de type hiver qui affiche une productivité proche de la moyenne dans la continuité de ses années d’inscription. Son profil sanitaire est favorable (septoriose, rouille jaune, oïdium), attention à sa sensibilité au piétin verse. Très bonne résistance à la verse. Son PS et sa teneur en protéines sont un peu faibles. Elle est adaptée pour les 1e semis. Tolérante au chlortoluron.

Variétés nouvelles à essayer:

  • CONCRET – FD 2018 – BP: Variété ½ précoce à ½ tardive de type hiver, elle pourra être semée en 1e semis. Elle affiche un assez bon niveau de rendement et un profil maladies assez équilibré avec une assez bonne tolérance à la septoriose et à la rouille jaune. Surveiller la rouille brune et la fusariose (note épi 4.5). Très bonne tenue de tige. Son PS est assez élevé et sa teneur en protéines légèrement en dessous de la moyenne. Sensible au chlortoluron.

 

Semis intermédiaires à partir du 10 octobre

  • RUBISKO – RAGT 2012  – BP: Cette variété ½ précoce, recommandée par la meunerie, est régulière et productive depuis plusieurs années. Elle affiche une bonne résistance à la verse, mais semble être devenue plus sensible aux maladies foliaires en particulier à la septoriose (sa note est passée à 5.5). Son assez bonne résistance à la fusariose (note DON de 5) en fait une variété possible derrière maïs. Elle est adaptée en blé sur blé et confirme en sol de craie ou sableux. Résistante aux cécidomyies orange. Son PS est moyen à faible et sa teneur en protéines élevée. Sensible au chlortoluron.
     
  • FRUCTIDOR – Unisigma 2014 – BPS: Variété ½ précoce recommandée par la meunerie, productive et régulière depuis son inscription, qui se positionne légèrement en dessous de la moyenne cette année. Elle maintient un bon comportement vis-à-vis des maladies foliaires (oïdium, septoriose et rouilles). Bonne tenue de tige. Cette variété s’adapte à toutes les situations: précédent blé, terre de craie ou sable et même derrière maïs (note DON 5.5). Son PS élevé, sa teneur en protéines assez élevée ainsi qu’une bonne force boulangère lui permettent d’atteindre fréquemment la classe « Premium » pour l’export. Tolérante au chlortoluron.
     
  • LG ABSALON – LG 2016 – BP: Variété ½ précoce recommandée par la meunerie. Rendements inférieurs à la moyenne, mais elle confirme un très bon profil sanitaire pour une conduite à réduction d’intrants: très résistante aux maladies foliaires, en particulier à la septoriose (note 7.5), et assez résistante aux rouilles (jaune 7 et brune 7), elle exprime de très faibles écarts traités/non traités. Attention à sa tenue de tige moyenne. Très bons PS et teneur en protéines, ainsi qu’une force boulangère élevée qui lui permettent d’atteindre fréquemment la classe « Premium » pour l’export. Elle semble s’adapter en blé sur blé, ainsi qu’en sols de craie ou sableux. Tolérante au chlortoluron.
     
  • CHEVIGNON -Saaten Union 2017 – BPS: Variété ½ tardive à ½ précoce qui affiche un potentiel élevé et régulier depuis son inscription, et qui confirme cette année en se positionnant parmi les meilleures variétés. Pas de défaut marqué pour cette variété qui combine résistance aux maladies foliaires (septoriose, rouille jaune, oïdium) et qualité de grains. PS légèrement en dessous de la moyenne et teneur en protéines correcte. Elle présente une certaine sensibilité à la verse. Adaptée aux 2è dates de semis (à partir du 15/10). Elle semble s’adapter à tous les types de situation: blé sur blé, sols de craie ou sableux. Possible derrière maïs (note de 5 en DON). Tolérante au chlortoluron.
     
  • RGT SACRAMENTO – RAGT 2014 – BPS: Variété panifiable ½ précoce qui réalise de très bons rendements cette année et confirme depuis maintenant 2 ans. Moyennement sensible aux maladies (note septoriose de 5.5), elle présente une certaine sensibilité à l’oïdium. Bon comportement vis-à-vis des rouilles (jaune et brune) et assez bonne tolérance à la verse. Possible derrière maïs (note DON : 5). Le PS et la teneur en protéines sont d’un bon niveau. Sensible au chlortoluron.
     

Et toujours possible:

  • NEMO – Secobra 2015 – BPS, EXPERT – Syngenta 2008 – BP 
    CREEK – Saaten Union 2013 (UK) – BP


Variétés récentes ou à confirmer:

  • MUTIC – Florimond Desprez 2017 – BP: Variété panifiable ½ tardive à ½ précoce de type hiver qui confirme un bon niveau de rendement. Inscrite avec un profil sanitaire plutôt favorable (rouille jaune, oïdium), elle a pu être observée plus sensible à la septoriose (sa note de 7.5 en septoriose est passée à 7). Surveiller la rouille brune (note 5). Bonne tenue de tige. Attention à sa forte sensibilité à la fusariose (note DON 3.5). Le PS et la teneur en protéines sont corrects. Tolérante au chlortoluron.
     
  • PASTORAL - KWS MOMONT 2017 – BP: Variété ½ précoce qui présente une productivité dans la moyenne depuis 2 ans. Elle présente un bon comportement vis-à-vis des maladies foliaires grâce à une bonne tolérance à la septoriose, à la rouille jaune et à l’oïdium. Bonne tenue de tige. Son PS correct, sa teneur en protéines ainsi que sa force boulangère assez élevés lui permettent d’atteindre assez fréquemment les débouchés export. Elle semble adaptée aux sols de craie. Tolérante au chlortoluron, et résistante au complexe mosaïques.
     

Variétés nouvelles (à essayer):

  • KWS EXTASE – KWS Momont 2018 - BPS: Variété de type hiver, ½ tardif à ½ précoce en observation par la meunerie. Elle présente un haut potentiel de rendement et un profil agronomique intéressant grâce à une bonne tolérance aux principales maladies du feuillage (rouille jaune, septoriose, oïdium) ainsi qu’à la verse. Surveiller la rouille brune et le piétin verse. Son PS est correct (du niveau de Rubisko) et sa teneur en protéines légèrement inférieure à la moyenne compte tenu de son niveau de productivité. Tolérante au chlortoluron.
     
  • UNIK – FD 2018 - BPS: Variété précoce en observation par la meunerie qui présente une productivité proche de la moyenne. Assez sensible aux maladies foliaires, elle fait preuve d’une forte sensibilité à la rouille brune cette année. Il faudra également surveiller le piétin verse. Bonne tenue de tige. Son PS et sa teneur en protéines très élevés ainsi que sa bonne force boulangère lui permettent d’atteindre fréquemment la classe « Premium » pour l’export. Tolérante au chlortolulon.

 

Semis tardifs après le 20 octobre


Variétés confirmées :

  • COMPLICE – FlorimondDesprez 2016 – BPS: Variété précoce qui présente un haut niveau de potentiel en zone Nord depuis 2 ans maintenant. Elle semble assez sensible aux maladies (septoriose, rouille jaune et brune), attention également à sa sensibilité à la fusariose (note DON : 3.5) et à la verse. Son PS est bon et sa teneur en protéines dans la moyenne. Adaptée aux 2è dates de semis (à partir du 15/10), elle semble aussi adaptée en blé sur blé en en sols sableux. Tolérante au chlortoluron.
     
  • FILON- Florimond Desprez 2017 – BPS : Variété très précoce et productive sur ce créneau, elle ne devra pas être semée avant le 25/10. Inscrite avec un très bon profil sanitaire, elle semble pourtant dériver cette année vis-à-vis de la septoriose dans certaines situations (sa note de 7.5 est passée à 7), ainsi que de la rouille brune (sa note est passée de 7 à 5). Elle confirme en revanche un bon niveau de résistance à la fusariose (note DON de 5.5) ce qui la rend possible derrière maïs. Elle est moyennement résistante à la verse. Elle semble également possible en tous types de sols et peut être semée jusqu’en sortie d’hiver (variété ½ alternative). Son PS est moyen mais sa teneur en protéines est assez élevée. Elle atteint fréquemment la classe « Premium » pour l’export. Tolérante au chlortoluron.
     

Variétés nouvelle en 2018:

  • TENOR  – Unisigma 2018 - BPS: Variété précoce qui affiche des rendements assez élevés ainsi qu’un profil agronomique équilibré avec d’assez faibles écarts traité/non-traité malgré des notes de résistance aux maladies foliaires dans la moyenne. Elle présente un bon comportement vis-à-vis de la fusariose (à confirmer en DON) et elle est résistante à la cécidomyie orange. Sa tenue de tige devra être surveillée. PS assez bon et teneur en protéines dans la moyenne. Tolérante au chlortoluron.



Article rédigé par : Arvalis-Institut du Végétal, SCA La Flandre, Nord Négoce,Ternoveo, UNEAL,Chambre d’Agriculture Nord - Pas de calais