Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

L'actualité en détail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Du nouveau dans la gestion de l’interculture

Au 1er septembre, le programme d’actions Zones Vulnérables sera identique pour les Hauts-de-France. Il s’appliquera donc à l’échelle de toutes les parcelles en Zones Vulnérables de la région.

 

Une grande partie de la région des Hauts de France est classée en Zones Vulnérables au titre de la directive nitrates. Jusqu’alors, les programmes d’actions étaient différents en Nord – Pas-de-Calais et en Picardie. En 2018, un travail important de négociation au niveau régional a permis d’aboutir à un texte commun qui devrait être signé en août. 


L’ensemble des règles décrites dans cet article sont issues du projet de texte actuellement en consultation publique et sont donc susceptible d’être modifiées à la marge avant la signature de l’arrêté définitif

 

CE QUI CHANGE

Les règles de base qui émanent de la réglementation nationale restent inchangées: lacouverture est toujours obligatoire en interculture longue (avant une culture de printemps) et peut être obtenue soit par l’implantation d’une CIPAN, le maintien des repousses ou par une dérobée.
En interculture courte, la couverture des sols est également obligatoire entre colza et céréales d’hiver via une CIPAN ou le maintien des repousses de colza. Les nouveautés régionales concernent essentiellement les règles dérogatoires et quelques prescriptions particulières.

 

Les nouveautés en interculture longue

Il n’y a pas de date limite pour implanter ses CIPAN (sauf si elles sont déclarées comme SIE : dans ce cas elles doivent l’être avant le 20 août), elles doivent être maintenues 2 mois et ne pas être détruites avant le 1er novembre. La destruction chimique du couvert est toujours interdite sauf cas dérogatoires. La destruction anticipée pour cause de floraison ou montée à graines est possible à condition que le couvert ait plus de 2 mois et uniquement des parties aériennes.

La date de récolte du précédent à partir de laquelle on considère qu’il n’est plus possible d’implanter une CIPAN et qui donne donc droit à dérogation est fixée au 5 septembre pour l’ensemble des Hauts-de-France.
La teneur en argile à partir de laquelle la couverture n’est plus obligatoire passera à 28%.
Une tolérance de 5% des surfaces non couvertes sera appliquée ce qui permettra de bénéficier d’une certaine souplesse pour permettre par exemple la gestion des bordures de champs ou des ronds de chardons…

Cf règles à respecter en Zones Vulnérables pour les intercultures longues. 

 

Les nouveautés en interculture courte

L’obligation de couverture avant implantation d’une culture d’automne concerne deux cas :
•    le précédent colza
•    le précédent pois de conserve récolté avant le 15 juillet.

Comme pour les CIPAN, la destruction chimique des repousses est interdite, sauf cas dérogatoires.

Cf règles à respecter en Zones Vulnérables pour les intercultures courtes.

 

Epandages organiques avant et sur CIPAN

L’épandage de produits organiques avant ou sur CIPAN est toujours possible dans la limite de 70 kg d’azote efficace par hectare. Par contre, le futur programme d’actions régional l’autorisera uniquement sur les espèces à développement rapide :
•    Avoine fourragère diploïde
•    Phacélie
•    Navette fourragère
•    Seigle
•    Moutarde
•    Colza d’hiver
•    radis fourrager et anti nématodes
•    Trèfle d’Alexandrie
•    Vesce de printemps

Dans tous les cas, les épandages sont interdits sur les repousses. 


Zones d’action renforcées (ZAR)

Dans les zones d’actions renforcées (ZAR), la destruction chimique des CIPAN et des cultures dérobées est interdite sans possibilité de dérogation sauf en cas d’infestation par des adventices vivaces et sous réserve d’une demande de dérogation préalable à solliciter auprès de la DDT/DDTM quand les techniques alternatives n’auront pas permis la maîtrise des plantes vivaces.
 

Contact : Service Environnement au 03 21 60 57 60