Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Le virus du fruit rugueux brun de la tomate (to BRFV) arrive en France!

Le virus du fruit rugueux brun de la tomate (to BRFV) arrive en France!

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Retrouvez nos conseils de prévention pour vos cultures de solanacées.

Un arrêté du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, publié le 13 mars 2020, rend obligatoire les mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre le virus pour les opérateurs professionnels.

Le maître mot est la traçabilité des plants et des semences pour éviter tout problème en amont. Puis une surveillance visuelle et des moyens de biosécurité une fois en production. Les cultures de solanacées sont concernées (essentiellement tomates, poivrons/piments, et aubergines dans une moindre mesure).


Un niveau de contagion très élevé, nous oblige à être très vigilant, le simple contact suffit !
Le virus peut se disséminer facilement par contact (via les semences, plants, hommes (mains, vêtements, outils), insectes, …). Le respect strict de règles de prévention est impératif, par tous les acteurs : producteurs, salariés, conseillers, fournisseurs externes, particuliers, jardineries… De plus il est tenace, il peut survivre plusieurs mois sur tout type de  support.

Les symptômes ressemblent à ceux d’autres virus sur tomate ; on observe des décolorations et des déformations du feuillage couplées à une coloration irrégulière, en mosaïque, des fruits. La qualité des fruits est fortement dégradée ce qui les rend impropre à la consommation mais il n’y a aucun danger pour la santé humaine.

 


Des recommandations pour les jardiniers amateurs, les jardineries et les producteurs sont téléchargeables sur www.tomates-de-france.com/espace-pros/


Ces fiches contiennent :

  • des photos de symptômes du virus : décolorations et déformations des feuilles et des fruits,
  • la recommandation sur l’utilisation de semences ou de plants certifiés et sur leur traçabilité (y compris sur l’origine du greffon en cas de plants greffés) qui consiste à éviter toute introduction de semences, plants ou matériels (caisses, outils, …) provenant de pays ou zones à risque.
  • les mesures prophylactiques (désinfection des outils et élimination des débris de culture)
  • les mesures d’hygiène pour toutes personnes en contact avec la cellule de production ainsi qu’un protocole sanitaire

 

En cas de suspicion, prévenir immédiatement la DRAAF qui réalisera un prélèvement pour analyse officielle et confiner la culture en attendant le résultat de l’analyse. Tout symptôme suspicieux doit faire l’objet d’une analyse. La similarité des symptômes avec d’autres virus rend son identification difficile : il est essentiel que les plantes suspectes soient échantillonnées et testées par un laboratoire accrédité.


Contact:  Océane PRUVOST, conseillère maraîchage à la Chambre d’Agriculture du Nord-Pas-de-Calais, au 06.84.14.33.42 

Abonnez vous !