Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

L'actualité en détail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Protégez vos cultures grâce aux Bandes Fleuries

Véritables refuges pour les auxiliaires, les bandes fleuries permettent de réguler les ravageurs et de réduire le nombre de traitements.

Les premières conclusions, issues des essais menés en Hauts-de-France par la FREDON et la Chambre d’Agriculture (projet MUSCARI) illustrent une bonne efficacité des bandes fleuries sur l’attractivité des auxiliaires. Celle-ci s’explique par une floraison précoce et très étalée dans l’année (amplitude écologique). Les auxiliaires sont attirés et maintenus dans les bandes. Le 26 septembre dernier, plus de 70 personnes étaient présentes pour échanger et développer leurs connaissances sur la biodiversité fonctionnelle et le pouvoir des bandes fleuries.

 

Ce qu'il faut retenir: 

La diversité est indispensable dans la bande fleurie
Entre 8 et 15 espèces! Pour la composition, il est nécessaire de mettre des fleurs d’origine locale et naturelle et non des fleurs d’origine horticole sélectionnée (comos, zinia, centaurée, et autres fleurs exotiques…). Ces dernières représentent des leurres pour les insectes.
 

Semis et entretien des bandes fleuries
Les échecs sont fréquents lorsque les règles suivantes ne sont pas respectées:

  • Pour les fleurs messicoles et les «mélanges auxiliaires», mieux vaut les implanter à l’automne: de septembre à mi-octobre. Un semis d’automne favorise une floraison précoce au printemps, moment où l’on souhaite voir apparaître les auxiliaires. Cela permet également de réaliser des faux semis pour limiter la présence d’adventices. 
     
  • Les graines de fleurs étant très fines la terre doit être soignée pour faciliter le contact graine sol. Attention, la réussite du semis passe par un semis de graines déposées sur le sol et non enfouies ! La seule herse du semoir suffit à recouvrir les graines de terre, il peut être complété d’un roulage si la terre est sèche.
     
  • Une bande fleurie s’entretient pour plusieurs années! Après la 1ère  floraison, il est nécessaire de faucher ou broyer les annuelles afin de laisser filtrer la lumière pour les plantes vivaces. 

 

Téléchargez toutes les présentations des intervenants de la journée technique, et pourquoi pas tenter l’expérience, dès cet automne, sur de petites surfaces ou des linéaires pour commencer. 

 

Ils l'ont dit: 

"Je suis allé à cette journée un peu "en curieux" car ça fait un moment que j'entends parler de cette technique pour favoriser les auxiliaires, sans connaissances techniques ou réglementaires. De plus, avec les restrictions sur les insecticides et une démarche personnelle pour éviter au maximum d'utiliser des insecticides (volonté de favoriser les auxiliaires et de jouer sur les équilibres entre les espèces…), j'avais envie d'avoir plus d'info sur le sujet".
 

"En recevant l'invitation, j'ai pensé à mes petits coins de champ difficilement cultivables, à mes jachères incultivables dont l'entretien par broyage est coûteux et nuisible, au gibier et aussi au projet qu'on a dans la commune pour réimplanter des ouvrages anti-érosion. J'ai alors décidé de participer à cette journée dans le but de recueillir les éléments sur l'implantation de bandes fleuries".


"J'ai été à la journée pour apprendre sur la biodiversité et sur mon sol. Cela fait longtemps que je n'emploie plus d'insecticides; j'ai réduit les raccourcisseurs ainsi que les fongi. Je privilégie les produits de contact et les sdn. Aujourd'hui, je suis dans le même état d'esprit que monsieur Compère*".

* Hubert Compère est un agriculteur de l'Aisne engagé dans l'agro-écologie.