Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Résultats MS Maïs fourrage au 23 août

Résultats MS Maïs fourrage au 23 août

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Entre 21.8 % (secteur froid) et 27.5 % (semis précoce) sur les sites du Pas-de-Calais avec une moyenne départementale à 24,1%.

Avec les températures élevées de cette fin de mois, les ensilages démarreront la première décade de septembre dans les secteurs les plus avancés. La grosse majorité des récoltes se fera vers la mi-septembre, voire jusqu’à la fin septembre pour les zones plus froides ou semis tardives.

Rappelons qu’à la récolte, l’épi représente plus de la moitié du rendement. A ce titre, l’observation des grains reste primordiale pour apprécier la matière sèche de la plante entière. Un maïs peut paraître visuellement avancé, avec des feuilles desséchées sous l’épi, alors que le grain est encore laiteux.

Il est important de faire le tour de vos parcelles avant de prendre la décision de récolter. L’analyse de la matière sèche du maïs permet de déterminer la date du chantier de récolte de l'ensilage, en plus de l'observation des parcelles. Les tiges de la plante sont broyées puis analysées sur place par infra-rouge à l'aide de l'outil AgriNir®. Des permanences sont proposées du 30/08 au 09/09 sur de nombreux secteurs. Renseignements auprès de Quentin SANSEN au 06 79 34 76 86, quentin.sansen@agriculture-npdc.fr

 

Taux MS mesurés au 23 août 2019

Ils oscillent entre 21.8 % (secteur froid) et 27.5 % (semis précoce, secteur favorable) avec une moyenne départementale à 24,1 %. Cette variation traduit des écarts selon la date de semis, la précocité variétale et le secteur. A Noter qu’entre 25 et 30% de MS, il faut 23 à 24 degrés-jours (en base 6°C) pour faire 1 point de MS. Au-delà de 30 % de MS, il faut 20 à 21 degrés-jours. Avec des températures normales, cela correspond à environ 2,5 jours entre le 01 et 10 septembre et 2,5 à 3 jours entre le 10 et 20 septembre.

A suivre sur le site, les autres résultats maïs, dans nos articles du 06/09, 13/09 et 20/09 (également en parution dans votre journal agricole "Terres et Territoires").

 

Nos conseils 

Les écarts de maturité constatés cette année, parfois sur une même exploitation selon le comportement variétal au stress hydrique et thermique et le type de sol, doivent vous inciter à soigner d’autant plus la récolte et la confection du silo :

  • Un tour rapide de vos parcelles vous permettra de décider de l’ordre de récolte : commencez à ensiler dans la mesure du possible les maïs les plus secs. Un maïs à plus de 35 % de MS est plus difficile à tasser, il faudra plus de temps pour épuiser l’oxygène et permettre la stabilisation du fourrage. Un tassement insuffisant est un facteur favorable au développement des moisissures et des levures.  
     
  • Privilégiez une coupe franche et nette du maïs fourrage, ce qui nécessite l’affutage régulier des couteaux de l’ensileuse. Le hachage doit être d’autant plus fin que le maïs fourrage a une teneur en MS importante (contrôle au tamis secoueur). L’amidon vitreux des maïs avancés a besoin d’être fractionné pour que sa digestion soit optimisée.
     
  • Etalez en couches fines bien tassées et adaptez la hauteur pour permettre une avancée satisfaisante du front d’attaque. Couvrir hermétiquement avec une bâche fine qui assure un bon contact avec le fourrage et élimine les poches d’air en surface et une seconde bâche de protection.
     
  • Pensez à prélever un échantillon homogène en vert pour l’analyse alimentaire. L’idéal est de laisser dans un coin du silo un seau à l’abri du soleil ou de la pluie et d’y mélanger plusieurs poignées prélevées au cours de sa réalisation. 

 

Prix du Maïs sur pied

L’estimation du prix du maïs fourrage sur pied repose sur le principe d’équivalence entre le produit de la vente du fourrage sur pied et le produit qui aurait été obtenu par le producteur avec la vente du grain.Cette détermination est basée sur l’évaluation du produit brut par hectare en lien avec le rendement et le prix net de taxes et frais de séchage payé au producteur.

A ce produit brut, il faut ajouter une plus value pour la perte de la valeur fertilisante et humique des tiges et feuilles (100 à 150€ par ha) et déduire les frais non engagés par le producteur-vendeur, à savoir la récolte  en grain et le broyage ainsi que le transport. 

Le prix négocié dépendra également de la qualité du maïs, l’objectif pour un éleveur étant d’ensiler un maïs riche en grains, entre 30 et 35% de MS plante entière, avec un appareil végétatif vert. Au regard du contexte céréalier actuel, le prix du maïs sur pied pourrait s’établir aux environs de 70 € la tonne de MS, soit de l’ordre de 1 100 € pour un beau maïs à 15-16 t MS (équivalent à 85-90 qx en grains).   


 

Contacts:
Pierrick BOULAN et Clémence BARREZEELE au 03 21 60 57 70