Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Elargir la saison de pâturage grâce au chemin d’accès

Elargir la saison de pâturage grâce au chemin d’accès

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Aménager des chemins pour accéder aux prairies, une solution pour sortir les animaux plus tôt.

Les températures exceptionnellement élevées de cet hiver annoncent une saison d’herbe précoce. Comment sortir les animaux face aux quantités d’eau cumulées dans les parcelles?. Les aménagements de chemins pour accéder aux prairies peuvent être une solution. Un investissement certes mais qui se veut rentable. Des mamelles et des chemins propres, des déplacements rapides et moins de boiteries sont les objectifs à garder en mémoire lors de la conception du chemin d'accès aux prairies. Quelques conseils. 


Quels matériaux choisir?
Plusieurs matériaux sont à étudier, chaque chemin est différent. 
 

Cailloux + sable ou craieCailloux + bétonBéton seul ou cailloux + bitume sur 10 cmRécupération
20 à 30 cm . Recouvrir de 5 cm de sable ou de craie (conseil : géotextile/bidim pour éviter le mélange avec la terre)10-15 cm d'empierrement puis 5 cm de béton (10-15cm en cas de passage d'engin)Très cher, à réserver à la sortie des bâtiments ou aux zones très fréquentées.
Attention aux glissades
Plaques de béton ou caillebotis
(disposer du sable dans les trous car abrasif)
 Environ  6€/mEnviron 15 €/m2Environ 20 €/m2Dépend de ce dont on dispose



Quelle largeur pour un couloir de prairie?

  • La largeur du chemin sera principalement à adapter en fonction de la taille du troupeau et notamment du rythme de fréquentation. S’il y a passage d’engins, prévoir au minimum 4 m de large. Les zones très fréquentées (entrée et sortie) doivent également être larges (3 à 5 m).
     
  • Surélever le chemin pour créer une pente. Celle-ci permettra d’évacuer l'eau rapidement. Il est possible d’en créer une en bombant le chemin en son centre. Il sera ainsi surélevé avec un fossé de part et d’autre. Cette technique permet également d'anticiper le tassement naturel. Il peut être également intéressant de planter des haies le long de l'accès pour absorber l'eau qui s'écoule. 

     

Entretenir un chemin de pâture

  • Eviter d’emprunter le chemin avec les engins, cela risque de le détériorer.
  • L’orientation sera également un élément important : un chemin en plein soleil séchera plus vite après la pluie.
  • L'hiver est la bonne période pour entretenir les chemins et procéder à une réhabilitation si nécessaire (grattage, empierrement...) car avec le temps, le chemin peut se tasser ou s'abîmer.

 

Vous souhaitez être conseillé(e), contactez le conseiller Elevage de votre secteur ou le 03 21 60 57 70
 

Abonnez vous !