Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

L'actualité en détail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Préparez-vos collectes !

A vos agendas, les prochaines collectes des déchets agricoles arrivent à grands pas. Pour les réussir, un seul conseil : anticipez. Assurez-vous d’avoir suffisamment de saches, suivez bien les consignes et venez déposer gratuitement vos déchets sur les sites des distributeurs participant à l’opération.

C’est le moment de faire de la place avant de débuter le printemps et d’évacuer les films plastiques, ficelles et filets ainsi que vos emballages vides de produits phytosanitaires (EVPP). Cet éco-service permet de donner une seconde vie aux déchets et de faire un geste pour l’environnement. 
Voilà presque deux décennies que la Chambre d’agriculture accompagne les agriculteurs dans la gestion et le traitement de leurs déchets. Aurore VASSEUR-BEUGNET, conseillère Environnement à la Chambre d’Agriculture en coordonne chaque campagne depuis 8 ans en lien avec Adivalor (Agriculteurs, Distributeurs, Industriels pour la valorisation des déchets agricoles), elle nous explique.  


Quel est le bilan des collectes ponctuelles ?  
Toutes collectes confondues, les efforts fournis par les agriculteurs nous permettent de classer, au niveau national, le Nord-Pas de Calais dans la catégorie « bon élève ». Cependant, des marges de progrès sont encore possibles. En EVPP par exemple, le taux de collecte est bon avec 90% (à préciser) mais on constate depuis 2 ans un déficit au niveau de la qualité des emballages vides. Il n’est pas rare de retrouver des bidons mal rincés ou des restes de produit qui coulent dans les saches ce qui transforme ces déchets en déchets dangereux. Cela peut aussi être des mélanges avec d’autres déchets, des bidons fermés avec des reliquats de produit toxique… La PME Kaliplast située à Halluin, en charge du traitement des déchets collectés, a relevé plusieurs non-conformités qui mettent directement en danger la sécurité de ses salariés. On pourrait être meilleur !
Quant à la collecte de films plastiques, ficelles et filets, elle est plus récente. Si chaque année, le tonnage augmente, il a dû mal à décoller. Le taux de collecte reste encore faible par rapport au gisement estimé par Adivalor alors que le secteur a un fort potentiel. Nous sommes conscients que ces déchets nécessitent plus d’espace de stockage mais des solutions existent et sont souvent simples à mettre en œuvre. 


Pour faciliter le travail des agriculteurs-recycleurs, quels seraient vos conseils ? 
Préparez vos emballages vides au fur et à mesure de leur disponibilité, pour éviter d'avoir à traiter un ensemble trop important avant les collectes. N’hésitez pas à équiper votre exploitation de porte saches et saches disponibles chez vos distributeurs. Utilisez les saches de 500L pour vos bidons vides et préférez celles de 250L pour vos enrubannés, ficelles et filets. Attention à ne pas les remplir au maximum afin de faciliter leur manipulation. Enfin, pour rappel, trois collectes d’emballages et plastiques agricoles usagés sont organisées chaque année dans le Nord Pas-de-Calais. 

Quand et où se dérouleront les prochaines collectes ? 
La collecte des films plastiques, ficelles et filets débutera le 17 avril, avec 54 sites de collectes sur tout le Nord-Pas de Calais. En 2017, les distributeurs ont ouvert 10 sites supplémentaires pour mailler davantage le territoire. La collecte des EVPP est, elle, prévue les 15 et 16 mai prochains avec 150 sites disponibles. Les cartes des sites seront accessibles sur le site internet de la Chambre d’Agriculture, page environnement rubrique recyclage agricole.

 

Aurore VASSEUR- BEUGNET : 03 21 47 57 80, aurore.vasseur@agriculture-npdc.fr

Cphoto: Adivalor 

 

C’est vous qui le dites 

« Préparer ses emballages agricoles usagés toute l’année : c’est surtout une bonne organisation à mettre en place et s’y tenir.» Armel et Karel LESAFFRE, polyculteurs éleveurs laitiers. 

« Nous disposons nos saches à l’entrée de notre bâtiment d’élevage pour les remplir quotidiennement au moment du paillage et de la distribution de l’alimentation des animaux. Puis chaque sache pleine est stockée au sec. » Benoît et Frédéric DEBUIRE, éleveurs laitiers.